Vous nettoyer et désinfecter votre matériel médical dans le cadre de vos activités de Prestataire de Service et Distributeur de Matériel. Et vous souhaitez avoir des précisions sur les bonnes pratiques à mettre en place, notamment dans le cadre de la future certification PSDM. Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez mettre en conformité ce processus. Dans cet article nous allons voir comment doit être réalisé le nettoyage et désinfection du matériel médical chez les PSDM.

Une obligation à laquelle vous ne pouvez déroger

Tous les dispositifs médicaux mis à dispositions au domicile, en collectivité de santé, doivent faire l’objet d’un nettoyage et d’une désinfection. Mais il faut prendre en compte que la procédure de le nettoyage et désinfection du matériel médical chez les PSDM doit respecter un certain nombre de critères, et doit être conforme aux recommandations des fabricants. En effet, l’ensemble des dispositifs médicaux que vous allez manipuler (lit médicalisé, fauteuil roulant, matelas prévention d’escarres…) sont contaminés lorsque vous les récupérez, et ils doivent faire l’objet d’une procédure claire et respectant ces bonnes pratiques. Que ce soit ces derniers ou tout simplement vos mains, il faut procéder à une désinfection avant tout usage. Il faut aussi noter que les lieux dans lesquels vous allez exercer le nettoyage et la désinfection des dispositifs médicaux doivent respecter un protocole d’entretien conforme.

Comme vous devez certainement vous en douter, différentes étapes sont à prévoir. Mais il faut également avoir les bons produits pour être certain que cela puisse désinfecter correctement les différentes surfaces. Vous allez tout simplement désinfecter votre environnement, mais également les dispositifs médicaux que vous allez récupérer chez l’usager ou en collectivité de santé.

Les trois étapes importantes pour nettoyer et désinfecter du matériel médical chez les PSDM

Lorsque l’on travaille dans ce genre de domaine, il faut savoir que vous avez certaines responsabilités. Parmi ces dernières, il est possible de prendre en compte les trois étapes que vous devrez réaliser pour nettoyer et désinfecter votre matériel médical. Voici quelques explications pour que vous puissiez facilement vous y retrouver :

  • Stockage : l’ensemble des dispositifs médicaux que vous récupérez après usage, doivent être stockés. En effet, il faut donc respecter les normes et les règles en vigueur afin d’éviter que le matériel ne soit au contact et ne croise le matériel propre. L’accès à cette à cette zone de stockage doit se faire depuis l’extérieur et isolée des autres zones.
  • Le nettoyage et la désinfection : une fois le matériel médical stocké, il faut ensuite le nettoyer et le désinfecter. Ainsi, il faut utiliser les différents produits et outils nécessaires à cette étape (Sanivap, Aérosept, Nocospray…), mais également les bonnes méthodes et procédures de traçabilité.
  • Le contrôle et la maintenance : de manière régulière et dans le cadre du protocole mis en place, il faudra prendre en compte l’état des différents dispositifs médicaux, et le tracer dans le cycle de vie du dispositif médical. Cela consistera donc à effectuer les points de contrôles recommandés par les fabricants pour chaque dispositif médical avant de remettre le matériel médical en service. 

Comme vous pouvez le constater, ce sont des étapes particulièrement importantes qu’il faudra identifier dans un protocole, former l’intervenant dans le processus et associer le logiciel métier utilisé (Must G5, Lomaco, Pulse Santé…) pour faciliter la mise en application.

Le nettoyage et désinfection au coeur de la nouvelle certification PSDM

Notons également que dans la nouvelle certification PSDM que vous allez devoir passer, vous allez également retrouver ces différentes étapes. En effet, c’est un critère majeur dans la perspective d’obtenir la certification PSDM. Votre procédure de nettoyage et désinfection, la maintenance ou la traçabilité du cycle de vie du dispositif médical font partie intégrante du référentiel. Nous serons là pour vous accompagner pour que vous puissiez obtenir cette dernière, le cas échéant.

En conclusion, dans le domaine des Prestataire de Service et Distributeur de Matériel (PSDM), il sera certainement possible de suivre des règles parfaitement mises en place. En effet, ces dernières doivent vraiment être respectées si vous souhaitez que les usagers et leur entourage soient parfaitement accompagnés. Mais aussi pour respecter le référentiel HAS. Notons également que cela va aussi jouer sur la prestation de service que vous pourrez fournir à ces derniers, le cas échéant.

Accompagnement Ycare

En mettant en œuvre ces étapes, vous créerez une base solide pour une politique qualité chez un PSAD efficace et durable dans votre entreprise.

Chez Ycare nous mettons à disposition des offres d’accompagnement adaptées pour les PSDM. Et notamment pour les aider à préparer, passer et maintenir la Certification PSDM, et ainsi mettre ne place une politique qualité chez un PSAD.

Pour en savoir plus, contactez-nous ICI, ou prenez rendez-vous ICI et suivez-nous sur LinkedIn.